Actualités

L'industrie du meuble : tendances d'un marché qui se mondialise.

01/04/2000
Le papier n'est pas le seul secteur à connaître les rachats et fusions entre compagnies à vocation internationale. Le meuble lui aussi devient un marché mondial et les groupes américains s'intéressent de près à l'Europe.

Pourquoi ? Pour créer un réseau de fabricants proche des marchés ; compléter leurs gammes de produits en acquérant des fabricants sur les secteurs cibles avec un portefeuille clients intéressant. C'est le coup de poker qu'a réussi le géant américain Masco en rachetant la société danoise Tvilum-Scanbirk pour le meuble meublant. Jusqu'alors présent principalement dans le secteur du bricolage, le groupe compte désormais parmi ses nouveaux clients Ikéa, tête de pont sur le marché européen du jeune habitat. Car l'enjeu actuel se situe bien dans ce circuit de distribution en évolution croissante*. En France par exemple, où il représente 9% du marché, les enseignes multiplient leurs points de vente sur le territoire ou accroissent leur surface de vente : Ikéa et Fly sont les deux enseignes les plus dynamiques.

Pourquoi ce succès ? La réussite du concept du lieu d'achat perçu comme un lieu de vie. A l'image des malls à l'américaine Ikéa propose des services divers à valeur ajoutée : garderie, cafétéria, conseiller d'intérieur, livraison, reprise, facilités de paiement, tout est fait pour créer les bonnes conditions afin de concrétiser l'acte d'achat. A commencer par le circuit de cheminement à l'intérieur des magasins : étudié et tracé à l'avance pour obliger les consommateurs à passer par l'ensemble des secteurs de la maison et susciter l'achat non prévu. Ils proposent des meubles modernes, faciles à monter, modulables et depuis quelques temps écologiquement corrects, avec l'apposition de label garantissant la gestion durable de la forêt d'origine. Bref l'achat pratique, rapide au coût psychologiquement étudié et socialement impliquant. Quand de surcroît ils décident de communiquer et de susciter l'envie d'acheter - chose encore trop rare sur le secteur et notamment à la télévision où l'on parle plus souvent de lessives que de meubles - le consommateur se laisse tenter…

Si les enseignes investissent autant dans le lieu d'achat, elles misent également sur l'Internet, nouveau vecteur d'achat des 15-29 ans. Outre la praticité, la liberté et le gain de temps, le prix est une des motivations d'achat : en effet, les distributeurs proposent des offres spéciales, disponibles uniquement sur le web. D'autres vont plus loin et proposent un logiciel pour aménager votre pièce en ligne : installation des ouvertures (portes et fenêtres), disposition des différents meubles que vous pouvez redimensionner, déplacer et aller chercher directement dans la boutique, impression du rendu et sauvegarde de la pièce qui seul inconvénient majeur, vous serez envoyée par mail moyennant une inscription en ligne, soit une collecte d'infos sur votre profil...

En France, le marché des ventes en ligne a plus que triplé en 1999 avec 1,3 milliards de francs, et ce malgré la baisse de la consommation globale de meuble sur la même année par rapport à 1998. Les netsceptiques n'ont qu'à bien se tenir.

* Entre 1992 et 1999, le circuit de distribution du jeune habitat est passé de 4% à 9% de part de marché de l'ameublement.

Pour plus d'informations : http://www.ikea.com (Lien externe)


Les autres articles de Avril 2000 :


Consulter les archives

Imprimer

Mon compte

Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

© www.mediaforest.net - Communaute de Communes de Mimizan - 1997/2014 - CNIL n°542244
Site de la Communaute de Communes de Mimizan